LEX

Sylvain Huc / Cie Divergences

Vendredi

23 | 03

Le Gymnase
Roubaix
19h

Ce solo portera sur la notion de Loi. Pourquoi la Loi ? La Loi est un terrain privilégié pour explorer nos injonctions, nos interdits, nos pulsions autoritaires comme nos illusions de liberté revendiquée.
Le corps est un territoire devenu éminemment légal. Donc politique. Il est tout à la fois ce qui contraint comme ce qui autorise et ce qui est contraint ou ce qui est autorisé. Au delà du corpus de règles juridiques qu’elle constitue et de ses déclinaisons (Loi morale, Loi scientifique, Loi du marché, Loi de l’entendement…), la Loi est un motif qui touche à la sujétion, au pouvoir, à la puissance, à l’impuissance, à l’(auto) asservissement, à la sexualité, au désir… Or, la Loi se fonde sur la subversion. Le débordement, la transgression sont les conditions mêmes de la Loi. La Loi est donc un lieu extrêmement délicat où se croisent le barbare et le civilisé. Elle serait ce qui normalise et aseptise. Or, face à cet « hygiénisme » autoritaire, il y a le corrompu. Ce dernier nous ramène au corps et à ses corruptions précisément, ses fluides (sang, urine, sperme, sueur, salive…), à son désir et à sa sexualité. Le propos contenu dans ce solo soumettra donc le corps à un protocole complexe, entre l’obsession de se soumettre à son désir et celle de renoncer à sa liberté de le réaliser.

Lex (titre provisoire) un solo de Sylvain Huc from sylvain huc on Vimeo.