Le Gymnase - Centre de Développement Chorégraphique National - Roubaix | Hauts-de-France

Missions & Histoire

Depuis 40 ans, le Gymnase œuvre au soutien et au maillage de la danse sur la métropole lilloise, ainsi que sur le territoire régional, national et international.

L'accompagnement des artistes et des publics est au cœur de ses missions.

Situé à Roubaix, Le Gymnase est l’un des 14 Centres de Développement Chorégraphique Nationaux.
Ce label détermine un cahier des charges qui implique :
· l’accompagnement des artistes au travail
· la sensibilisation et la médiation
· la formation professionnelle
· la recherche
· la diffusion de la danse et l’irrigation territoriale

En moyenne, une trentaine de compagnies est accueillie en résidence et/ou coproduite annuellement.

A l’année, ce sont environ 120 manifestations proposées au public qui se rythment avec des sorties de résidences, régulières, ou des spectacles avec nos partenaires de programmation. Le Gymnase, c’est également 2 temps saillants de programmation :

Nous nous associons à un ou une artiste pour une période 3 ans (Jan Martens 2016-2019 et Sylvain Huc 2020-2023) : coproduction, diffusion, masterclass ou projet participatif sont autant d’actions que nous définissons avec l’artiste associé·e, pour une présence artistique accrue sur notre territoire.

Un axe, historique, organique, autour duquel s’organise la vie du Gymnase, est notre engagement dans le champ de la médiation : en direction du champ scolaire, social ou celui de la santé… en appui sur différents outils et mallettes pédagogiques.

© Frédéric Iovino

Cet engagement se traduit également par le pilotage d’un réseau professionnel LOOP, réseau professionnel danse pour l’adresse à l’enfance et la jeunesse qui réunit aujourd’hui 26 structures.
Ce réseau travaille au partage de ressources, à l’élaboration d’outils pédagogiques. C’est également un espace d’échanges artistiques.
Via le réseau LOOP, le Gymnase s’engage dans des commandes faites à des artistes pour des spectacles, comme dernièrement une adresse au très jeune public avec la création de Marion Muzac : Le petit B. Chacune de ces créations fait l’objet de productions déléguées au Gymnase.

© Frédéric Iovino

A l’heure de la formulation d’un projet pour les années à venir, l’internationalisation du Gymnase se développe et se traduit dans chacune de nos actions. Comme :
· L’élargissement du réseau LOOP aux festivals et initiatives à l’adresse de l’enfance et la jeunesse à l’échelle européenne.
· Un engagement accru en production et diffusion pour des artistes internationaux·ales.
· L’établissement d’un parcours de l’artiste en tissage avec nos partenaires européens, comme par exemple notre expérimentation de compagnonnage artistique qui permet à un·e jeune chorégraphe des périodes d’immersion chez nos partenaires européens pour se familiariser avec l’approche dramaturgie, la transdisciplinarité, l’écriture collective, la participation des publics.

L’internationalisation c’est aussi une transversalité apportée à nos projets de médiation par notre inscription dans des projets de coopération internationale, comme Dance Well qui réunit 8 partenaires européens pour une action au long cours d’août 2022 à juillet 2025.

Le Gymnase CDCN c’est une action continue, avec les artistes, les populations.
Une infinité d’attentions portée quotidiennement à la danse. 

© Frédéric Iovino

EN QUELQUES DATES

1983 : Création de Danse à Lille par Catherine Dunoyer de Segonzac et Eliane Dheygère. Le projet consiste d’abord en un festival biennal de danse contemporaine dans la métropole lilloise.

1988 : La programmation du festival devient annuelle et s’étend sur la saison.

1990 : Début des collaborations internationales : organisation des plateformes de présélection au concours de Bagnolet. Création des Bancs d’Essais Internationaux.

1993 : Festival des 10 ans. Eliane Dheygère quitte la structure.

1995 : Création des Repérages, Rencontres internationales de la jeune chorégraphie.

2003 : Danse à Lille, devenu CDC, fête ses 20 ans. Installation en septembre au Gymnase, lieu emblématique de Roubaix qui est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

2005 : Thomas Lebrun devient artiste associé de Danse à Lille/CDC pour trois saisons.

2006 : Danse à Lille/CDC inaugure un Gymnase rénové et adapté à sa nouvelle destination : l’accueil de spectacles et de résidences de danse. Première édition du festival de danse pour le jeune public – Les Petits Pas.« 

2012 : Catherine Dunoyer de Segonzac quitte la structure. Céline Bréant prend la direction du CDC.



2013 : Danse à Lille change de nom et devient Le Gymnase | CDC. La saison s’articule autour de deux temps forts : Les Petits Pas et Le Grand Bain – une immersion dans le paysage chorégraphique.

2015 : Production de Au pied de la lettre #1 (Anne Nguyen et Michel Schweizer).

2016 : Jan Martens est choisi comme artiste associé pour quatre ans. Piloté par Le Gymnase, le réseau LOOP est créé. Production de Au pied de la lettre #2 (Ambra Senatore et Loïc Touzé).

2017 : Le label CDC est officiellement reconnu comme national. Le Gymnase | CDC devient Le Gymnase CDCN.

2018 : Production de Pauline Thomas (Jan Martens).

2019 : Production de TWICE#1 (Emmanuel Eggermont et Robyn Orlin).

2020 : Sylvain Huc est choisi comme artiste associé pour quatre ans. Production de TWICE#2 (Alexander Vantournhout et Aïcha M’Barek & Hafiz Dhaou).

2021 : Inauguration du Studio

2022 : Céline Bréant quitte la structure. Laurent Meheust prend la direction du Gymnase CDCN. Le Gymnase CDCN rejoint le réseau EDN / European Dancehouse Network. Le Festival Les Petits Pas devient Forever Young / Le Festival de danse qui grandit. Production de Le petit B (Marion Muzac) dans le cadre du projet de commande Les mouvements minuscules.

2023 : Lancement des ateliers Dance Well au Gymnase.

2024 : Silvia Gribaudi est la nouvelle artiste associée. Production déléguée de Ad Libitum (Simon Le Borgne) . Production de Coquilles (Amala Dianor) dans le cadre du projet de commande Les mouvements minuscules.

Nouheïla Belazar