Vous avez dit médiation ?

  • Quel est ton métier ?
  •  Je fais de la médiation
  • Tu travailles dans le métro ?*
  • Non, dans la danse
  • Tu es danseur ?
  • Non plus
  • Mais c’est quoi ton métier alors ?

Ces brefs échanges sont souvent le début d’une conversation entre un médiateur et une personne qui s’interroge sur son métier. S’en suit alors une médiation de la médiation. Mais c’est quoi la médiation ?

Traditionnellement la médiation est un intermédiaire entre deux parties pour sensibiliser, apaiser ou départager. Dans le domaine culturel, la médiation est un trait d’union entre une personne, une œuvre et un/des artiste(s).

Au Gymnase, comment sensibilisons-nous, accompagnons-nous et invitons-nous les publics à regarder la danse ?

Regarder la danse, la question est donc posée. Mais regarde-t-on la danse comme on regarde du théâtre, du cirque, un film ou une émission de télévision ? Il est vrai que le langage corporel déployé, parfois de manière très différente, par l’art chorégraphique amène les médiateurs à vanter au public une « expérience ». Une expérience sensorielle où le spectateur est invité à entrer, parfois en vain. Avant et après un spectacle, la discussion est une des armes les plus simples et essentielles du médiateur. Comment présenter un spectacle ? Pour qui ? Comment cette proposition artistique est-elle reçue ? La réponse est unique après chaque spectacle et pour chaque spectateur !

C’est donc autour des spectacles que les médiateurs imaginent tout au long de l’année des actions de sensibilisation. Mais lesquelles ? Elles peuvent être variées : pratiquer la danse, rencontrer les artistes, regarder des films ou des captations, naviguer sur des interfaces numériques spécialisées… pour mieux comprendre et envisager la pluralité de la danse contemporaine.

Découvrir, partager, s’émouvoir est l’objectif auquel nous prétendons. Ensuite nous vous laissons le soin d’aimer ou ne pas aimer un spectacle, de le discuter entre vous et/ou avec nous. Avant le prochain ?

Les médiateurs vous passent le témoin et vous invitent, à votre tour, à vous emparer de la danse ! Osez la pratiquer ou franchir le seuil d’une salle de spectacles, la porte est grande ouverte !

*Tout comme dans d’autres réseaux de transports, la Métropole Européenne de Lille déploie dans son métro des médiateurs pour accompagner, prévenir et apaiser ses usagers.

Quelques chiffres

En 2019, les projets de médiation du Gymnase c’est :


160 PROJETS
d’Éducation Artistique et Culturelle

7000
PARTICIPANTS

1550 HEURES
d’intervention

140 ETABLISSEMENTS
partenaires

100 INTERVENANTS
artistes, pédagogues, chorégraphes, médiateurs

900 ACTIONS
menées

40 VILLES
d’intervention