OVTR (On va tout rendre)

Gaëlle Bourges - Os

Mercredi

17 | 03

Le Vivat
Armentières
20h

  • Gaëlle Bourges
  • de lettres de Lord Elgin, Giovanni Battista Lusieri, le révérend Philip Hunt, Mary Elgin, François-René de Chateaubriand + extraits de discours d’Emmanuel Macron et de Melina Mercouri
  • Gaëlle Bourges, Agnès Butet, Gaspard Delanoë, Camille Gerbeau, Pauline Tremblay, Alice Roland, Marco Villari et XtroniK a.k.a Stéphane Monteiro (musique live)
  • Gaëlle Bourges, avec l’aide d’Alice Roland et Gaspard Delanoë
  • Alice Dussart
  • Stéphane Monteiro a.k.a XtroniK + The Beatles, David Bowie, Kate Bush, The Clash, The Cure, Marika Papagika et The Sex Pistols
  • Anne Dessertine
  • Stéphane Monteiro
  • Alice Dussart ou Ludovic Rivière
acheter vos places en ligne >

Avec OVTR (On va tout rendre) Gaëlle Bourges embarque le spectateur de l’Acropole au British Museum.
On admire ainsi les six cariatides soutenant le portique du temple d’Érechtheion, puis on assiste au démantèlement de l’une d’elles sur ordre de Lord Elgin, ambassadeur britannique à Constantinople, capitale de l’Empire ottoman dont la Grèce fait partie à la fin du 18ème siècle. Cette cariatide est vendue au gouvernement britannique, qui la vendit à son tour au British Museum où elle est toujours aujourd’hui, avec une bonne moitié des frises du Parthénon. Mais l’idée du beau en Occident n’est-elle pas encore collée à celui de l’idéal antique ? Et la Grèce n’est-elle pas le berceau fantasmé de cet idéal ? Ce qui poserait au moins deux problèmes : n’est-il pas temps pour le « beau » de prendre le large, et pour l’Europe de soutenir le « berceau » qu’elle a fabriqué puis mis à la casse, tout en célébrant sa grandeur ? OVTR débute donc sur une question réjouissante : et si on rendait tout ?