Étape de travail – Ivana Müller

Les rêves qui ont construit mon bras

Jeudi

12 | 05

Roubaix
 

19h

Comme l’espace du théâtre, l’espace des rêves est imaginaire et extrêmement physique en même temps.

Dans nos rêves, comme dans le théâtre, nous sommes capables de voler, de franchir les montagnes, de transpercer les murs, de transformer les corps, de changer de genre, d’espaces, de temporalité.

En proposant aux spectateurs une expérience, une rêverie en quelque sorte, les trois interprètes mettent en place un jeu chorégraphique performatif pendant lequel l’espace concret et l’espace imaginaire se mêlent progressivement. Ils créent une expérience sensorielle et scénique particulière, gommant l’espace entre la scène et l’auditorium, entre l’interprète et le spectateur. Tout commence comme une balade… une balade qui se transforme en un voyage collectif vers l’inconnu, vers un espace que chaque communauté particulière de spectateurs construit ensemble pendant la représentation ; comme un rêve collectif, libre des conséquences qui opèrent dans le monde en dehors.